Moduler le son et penser à la santé

Signaler
-
Bonjour,

Je rejoins à 100% la remarque énoncée sur le volume sonore. Récemment, le seuil légal de volume sonore pour les événements publics (concerts, boîtes de nuit) à ne pas dépasser a été revu à la baisse : il est passé de 105 décibels à 102 décibels [1]. Mais c'a reste trop peu, et surtout dans certains endroits comme les salles de cinéma où tout le monde est logé à la même enseigne. C'a vaut aussi pour les salles de gymnastique, où les cours collectifs sont généralement coutumiers de sons à 90 décibels. Dans ce dernier cas, les animateurs-entraîneurs pourraient moduler le son à la baisse, pour contenter tout le monde : il ne s'agit pas de bannir le son de l'espace public, mais de veiller à la santé du plus grand nombre. Ce serait dommage de fabriquer des générations de sourd(e)s muet(te)s, à l'image du héros du film "Sound of metal".

[1] Le niveau sonore légal en boîte et en festival passe de 105 à 102 décibels, Le Monde, 10.08.2017. Disponible en ligne
: https://www.lemonde.fr/sante/article/2017/08/09/discotheques-et-festivals-ne-devront-plus-depasser-les-102-decibels_5170610_1651302.html#:~:text=Le%20niveau%20sonore%20moyen%2C%20mesuré,l%27intensité%20sonore%20par%20deux