Avis - Pater

Signaler
-
 gerard hernandez -
Cette discussion concerne un article du site. Pour la consulter dans son contexte d'origine, cliquez sur le lien ci-dessous.

https://www.linternaute.fr/cinema/tous-les-films/2005735-pater/

je m'attendais à mieux. En général je n'aime pas quitter une salle, mais là je l'ai fait ! Démagogie, inconsistance, irréalisme. Indigence pauvreté. Alain Cavalier est pédant, pontifiant !!! Vincent Lindon emberlificoté ! Fond et forme décevants.

affligeant , d'une nullité stupéfiante ; même les acteurs ne semblent pas y croire tellement ils n'habitent leur personnage. On a hâte que chaque scène (très longue) se termine pour passer à la suivante, en espérant qu'elle sera meilleure mais on est déçu jusqu?au bout !

Rassurants planchers qui craquent autour des dégustations de truffes, adorable félin ignorant du Cac40, cravates douces comme la peau d'Inès... Avec un faux cérémonial de gentlemen loin d'être dans la dèche, des hommes rien que des hommes sabrent nos enjeux électoraux actuels sur le mode candide : on dirait qu'on aurait un président et son premier ministre soucieux de limiter les hauts salaires... La base du discours qui s'autorise ensuite à balayer large. Un peu de patience s'impose quant à la forme du film, des petites scènes indépendantes très soignées réclamant indulgence pour quelques digressions qu'on comprendra moins bien. Qu'importe, à force de découvrir sur écran les audaces qu'on gardait tapies au fond de soi tant notre prochain est devenu frileux, le tandem Cavalier Lindon (ce dernier avec tous ses tics intacts !) inciterait les foules à s'enhardir. Non que les deux compères gomment les travers que tout haut pouvoir ramène à la surface ni le vieillissement ravageur tant redouté des politiques... Leur point fort est d'appuyer sur la fraternité humaine de tous temps à l'origine des réveils de masses. Ouste le "no alternative" actuel bouchant l'horizon et effaçant l'histoire. Et pas plus "vous me réciterez trois pater et deux avé"... De l'audace pour la prochaine présidentielle !