N'y avait il pas une autre solution ?

Signaler
-
 Utilisateur anonyme -
J'ai vu ce film et j'ai trouvé injuste qu'après tant d'effort, le prof de Français n'est d'autre alternative que le conseil de discipline . Les larmes me sont venues aux yeux lorsque les déléguées élèves ont caftées ce qui avait été dit de Souleymane (il est limité) Mon dieu quel tristesse dans son regard ! Et l'impuissance du prof qui sent que la situation lui échappe ! C'est vrai qu'on ne sort pas optimiste de la salle ! Quel avenir pour ces enfants qui ne rentrent pas dans le moule assez vite ?j'ai moi mème deux enfants radicalement différents .L'une réussit ; l'autre est en échec scolaire. Pourquoi y a t il si peu de place à l'imagination, la création et à l'individu lui mème ? Que des programmes dans lequel les enfants doivent rentrés de gré ou de force .

3 réponses


En tant qu'enseignante, ayant travaillé en zep, je peux dire qu'il n'y a pas actuellement d'autres solutions que le conseil de discipline car les zeps sont surchargés de débordements. C'est même parfois le "jeu" de certains élèves car voyez vous , l'ecole est obligatoire même pour ceux qui n'en ont rien à faire. Les élèves cherchent à faire craquer les profs pour qu'ils posent des jours d'absence.

suite Cela dit le prof , lui même ,préfèrerait régler les problemes autrement mais je pense qu'il n'a pas assez de recul et il a besoin d'aide . par contre, je trouve injuste qu'on ait reproché au prof son langage et qu'on ne puisse comprendre la montée de l'enervement chez ce prof qui doit gerer plus de 35 eleves!

re suite la solution est d'aider le prof avant que la situation s'envenime, il lui faut un renfort dans la classe par exemple. Actuellement, on considere que c'est au prof de tout gérer. C'est un metier difficile parfois. Nous devons assumer notre choix quand les parents ne peuvent nous aider.