N'avez-vous pas été déçus ?

-
...par le choix d'Auteuil comme personnage de Henri IV dans la reine Margot.

Afficher la suite 

Votre réponse

5 réponses

Meilleure réponse
1
Merci
Henry IV était-il ce personnage "fort en gueule" truculent, bon père de famille au point de se mettre à quatre pattes pour promener ses enfants sur son dos, bon vivant "vert galant"...?
En tout cas rien à voir avec le personnage du film.
Bonne journée !

Merci Utilisateur anonyme 1

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

Linternaute a aidé 148 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
Bonjour, J'ai gardé l'image de Marco Perrin dans le rôle d'Henry IV et de Denis Manuel dans celui d'Henri III, ils semblaient sortis tout droit d'un portrait de leur personnage. J'ai été surpris de voir Daniel Auteuil dans le rôle d'Henri de Navarre et, dans une moindre mesure, Pascal Grégory dans celui d'Henri d'Anjou ou Jean-Claude Brialy dans celui de Coligny. Une fois passé le physique des comédiens, le film ne m'a pas déçu.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
Personnellement, c'est le film entier qui m'a déçu...

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
Pas vraiment ressemblant avec le personnage d'Henri 4...
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
Je pense que l'imagination (et l'imagerie) populaire a beaucoup idéalisé celui qui est devenu notre bon roi Henri - comme ce tableau peint par Ingres au XIXe siècle qui illustrait les manuels d'histoire de notre génération. Quant au film la Reine Margot, il se situe lors du massacre de la Saint-Barthelemy et du mariage de celui qui n'était qu'Henri de Navarre avec Marguerite de Valois. Henri, prince protestant, avait alors seulement 19 ans. Il n'était pas encore devenu le truculent Vert-Galant ! Henri IV a dû par la suite batailler dur pour gagner le royaume de France, après avoir abjuré sa foi protestante. Doué pour le combat, vif d'esprit, amateur forcené de la beauté féminine (56 maîtresses répertoriées, selon André Castelot), et père de très nombreux "enfants de l'amour", il oeuvra pour réconcilier les français et rétablir la situation financière du royaume. Il était déjà très populaire quand il mourra sous le couteau de Ravaillac.

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme