Quel spectateur de cinéma êtes-vous ?

burgerratum 11 Messages postés mardi 9 juillet 2013Date d'inscription 17 juillet 2013 Dernière intervention - 16 juil. 2013 à 12:09 - Dernière réponse : burgerratum 11 Messages postés mardi 9 juillet 2013Date d'inscription 17 juillet 2013 Dernière intervention
- 31 oct. 2013 à 20:57
Bonjour à tous !

Je suis étudiant en Master de documentation à l'Université de Lorraine, et je mène une étude sur les pratiques des spectateurs de cinéma. C'est à ce titre que j'ai besoin de vous : si vous en avez le temps (environ 15 minutes) et la motivation (d'ici à mardi prochain), date de clôture), j'aurais besoin que vous répondiez à un questionnaire que voici : https://docs.google.com/forms/d/1yMflzDelf3ZGBuWgup5JT7zBbFIwBTYWQisX1s-V-5k/viewform. Que vous voyiez des films régulièrement ou de manière exceptionnelle (ne serait-ce qu'une fois par an ! au cinéma, à la télévision, en DVD, en streaming, en téléchargement...), que vous fréquentiez les multiplexes ou les salles Art et essai, vos réponses m'intéressent. Elles me permettront de rédiger un mémoire dont l'évaluation me fera passer ou non en 2e année.

Si vous faites déjà ça, c'est formidable ! Mais le niveau suprême, ça serait que vous fassiez passer le lien du questionnaire autour de vous ! En effet, pour que mes résultats soient fiables, un maximum de personnes doit y répondre. L'idéal serait qu'il soit visité par des personnes très variées : certaines qui voient beaucoup de films, et d'autres très peu, qui fréquentent une médiathèque ou n'y ont jamais mis les pieds. Des personnes peu ou très instruites, jeunes (au moins 12 ans) ou âgées, qui lisent tous les jours la presse ou n'ont jamais ouvert un journal... Et chose sans doute plus ardue, il faudrait le faire passer à des gens qui n'ont pas facilement accès à Internet, ou qui ont des difficultés à utiliser un ordinateur... mais ne vous embêtez pas avec ça si ça vous paraît difficilement faisable.

N'hésitez pas à répondre à ce message ou à m'écrire (Hyperspectateurs@gmail.com) pour toute question ou commentaire. De tout coeur, merci pour votre aide.

Burgerratum : Plaît-il ?
Afficher la suite 

2 réponses

Répondre
Crashounette 5303 Messages postés vendredi 29 octobre 2010Date d'inscriptionModérateurStatut 18 avril 2018 Dernière intervention - 16 juil. 2013 à 15:25
0
Utile
Bonjour,

Cet appel à témoin est exceptionnel, en attendant une évolution de notre charte d'utilisation.

Et pour ma part, je suis le genre de spectatrice chiante, qui ait beaucoup de mal à ne pas faire de commentaires à voix haute :p

Bon courage :-)
Commenter la réponse de Crashounette
burgerratum 11 Messages postés mardi 9 juillet 2013Date d'inscription 17 juillet 2013 Dernière intervention - 31 oct. 2013 à 20:57
0
Utile
Bonjour à tous ! J'ai rendu et présenté oralement mon mémoire de recherche, travail mené grâce à vos réponses à mon questionnaire (diffusé en juillet, souvenez-vous !) Au moins vingt personnes ont relayé l'invitation à participer, et bien plus nombreux ont été les commentaires : le plus souvent positifs, parfois des critiques, toujours riches et constructifs. Au final, j'ai pu collecter 629 réponses, ce qui est plutôt impressionnant pour un mémoire de Master, et c'est grâce à vous : un immense merci donc, pour votre participation et vos encouragements. D'autant qu'ils ont contribué à l'obtention de la note de 15, et de la mention Bien !

Vous voulez en savoir un peu plus sur le projet ? Le but initial était de savoir qui consulte, en plus des films, des documents à propos des films. C'est-à-dire des bandes-annonces, des making-of, des critiques, des interviews, des affiches, des blogs, des détournements de Mozinor, des commentaires d'internautes sur Allociné... D'abord, des entreprises investissent pour produire ces documents et les mettre à disposition. Et puis au moins 1 million de personnes ont téléchargé l'application Allociné pour smartphone, et au moins 10 millions celle d'IMDb, et ce uniquement via Google Play. Donc le public existe... et j'ai essayé de le rencontrer.

Je me suis aperçu qu'on a plus de chances de lire/regarder des contenus connexes aux films si on est un homme, si on est jeune (surtout moins de 35 ans), si on est au collège, au lycée ou en études supérieures. Et si on étudie (ou a étudié) les lettres, les langues, les arts ou les sciences humaines, on consultera plus de ces documents que si on est sorti d'un autre domaine. Curieusement, les étudiants en cinéma ont à peu près autant de chances de lire des documents à propos d'un film, que les autres étudiants en arts et lettres. Mais bien sûr c'est des tendances, ça ne marche pas pour tout le monde... Plus on aime le cinéma et plus on voit de films (en particulier en salles Art et essai), plus on a de chances de consulter des documents (et vice versa : moins on lit de documents, moins on a tendance à aller dans des salles Art et essai). Et les personnes qui voient des films surtout sur leur ordinateur plutôt que sur un téléviseur comptent parmi les usagers les plus intensifs des documents. Normal ! À la fin d'un film, il suffit de changer de fenêtre pour regarder ce qu'en disent les critiques, aller faire un tour sur Wikipédia, jeter un oeil aux autres films du réalisateur...

La consultation est aussi liée à de solides connaissances sur l'histoire et la technique du ciné. Forcément ! En lisant des magazines, on apprend plein de choses. Et quand on sait plein de choses dans un domaine, on a envie d'en savoir plus : donc on enchaîne les making-of, les interviews, les critiques... Mais ce qui est marrant, c'est que si on sait plein de choses, on va CONTRIBUER au contenu des documents moins que ceux qui n'ont pas ces connaissances ! Contribuer au contenu, c'est-à-dire participer à des forums spécialisés, réaliser une petite vidéo sur Youtube qui parle d'un film, enrichir l'article Wikipédia... Mais en fait c'est assez logique. Ce genre de contributions aux contenus peut être apporté surtout via Internet. Or ceux qui ont beaucoup de connaissances en cinéma sont souvent des « séniors », qui ont tendance à peu utiliser Internet. De toutes manières, peu de gens contribuent aux documents connexes aux films. Ceux qui le font, ce sont surtout les étudiants en cinéma, les Bac +5, les cadres et les « professions intellectuelles supérieures ». Alors que ces mêmes personnes CONSULTENT soit moyennement, soit rarement des documents...

Vous connaissez peut-être des gens qui veulent devenir acteur, réalisateur ou scénariste pour le cinéma ? C'est peut-être même votre cas ? Vous vous dites que quand on a ce projet, on va lire des tas de magazines, de sites Internet sur le cinéma, de bonus DVD... ? Eh bien c'est assez vrai, ceux qui ont ce genre de projet consultent plus de documents que les autres. Mais la vraie surprise ici, c'est que si on a eu ce projet dans le temps (et qu'on ne l'a plus), on va en lire ENCORE plus ! Une fois le projet abandonné, la consultation de documents a tendance à s'accroître. Mais on en a tous fait l'expérience : si on recherche une information (pour obtenir un travail par exemple), le fait de lire des choses sur un sujet va parfois réveiller un intérêt de longue durée. Par la suite, on va avoir envie de revenir à ce sujet, de l'approfondir... Même si la raison de ce besoin a disparu. C'est un phénomène connu en sciences de l'information (ma discipline) : la CURIOSITÉ !

Mais s'arrêter là, ça serait faire une injustice à une catégorie qu'on a souvent tendance à oublier ou à négliger... Certaines personnes ne s'intéressent pas au cinéma, ou au contraire adorent les films mais uniquement les films : elles fuient les making-of, boycottent les bandes-annonces, ignorent royalement les critiques... Ce sont les « non-usagers » de la documentation cinématographique. Comme on pouvait s'y attendre, ce sont souvent des gens qui s'intéressent peu au cinéma : ils ont tendance à dire qu'ils l'aiment « assez », « pas beaucoup » voire « pas du tout », et à voir peu de films. Peu d'entre eux préfèrent les salles Art et essai aux autres, ce qui confirme ce qu'on avait remarqué plus haut chez les usagers réguliers. De la même façon, ce sont souvent des femmes, et des personnes âgées. En revanche ce qui peut paraître surprenant, c'est qu'ils sont souvent diplômés : surtout au niveau Bac +2 ou Bac +3, mais un peu aussi avec un Bac, un BEP ou un CAP.

Bon vous allez me dire c'est bien gentil, mais qu'est-ce qu'on en a à faire ? En fait, c'est super important. Déjà, parce que le cinéma a une importance énorme dans notre culture, et dans nos vies en général (même pour ceux qui regardent peu ou pas de films). Or il faut bien être conscient que le cinéma ça n'est pas que des films, mais aussi tout ce qu'il y a autour. On peut supposer que consulter ces documents connexes permet de développer la culture cinématographique (même si ça reste à établir), et le public en demande (la preuve avec l'industrie qui tourne là-dessus, et les chiffres de téléchargements d'applications) : on devrait donc les voir fleurir dans les médiathèques de service public. Or la première condition pour satisfaire un besoin des usagers, c'est de savoir qui ils sont. Ensuite, de savoir comment ils utilisent les documents, et c'est une piste de recherche future envisageable.

Merci à tous, et je reste bien sûr à votre disposition si vous souhaitez en savoir plus ! :-)

Commenter la réponse de burgerratum